Traces

Il est un territoire mythique, dont les contours définis par Catherine II de Russie s'étendaient de la frontière de Saint-Pétersbourg à la Roumanie, et de ce territoire des libertés, où les juifs étaient chez eux, Vilnius - alors Vilna - était le centre. Maintenant que nous célébrons cette ville millénaire, capitale européenne de la culture cette année, il m'a semblé important de se souvenir de Vilna, aujourd’hui disparue.

 

Il est difficile de ne pas sentir l'absence de ceux qui ont poli de leurs pas ces vieilles pierres qui pavent les rues de l'ancien ghetto, mais si la musique, elle aussi, est éphémère, elle survit parfois dans la mémoire collective. C’est à l'intérieur de ce territoire imaginaire que je vous invite à voyager pour cette 19ème édition de Consonances. En partant des musiques lituaniennes et russes, passant par la musique klezmer de l'Argentin Golijov, nous suivrons d'autres nomades, les tziganes qui parcourent l’Europe de l'Est à travers le temps, de Haydn à Ravel.

Ravel qui, pour son Tzigane, écrit en réponse à la musique de Bartok, a utilisé le rarissime luthéal, un piano dont le mécanisme est transformé pour sonner comme le cymbalum.

 

A l’occasion de cette 19ème édition de Consonances, nous avons commandé une nouvelle œuvre au compositeur Philippe Hersant pour ce luthéal nouvellement reconstitué. Un orchestre lituanien, un jeune quatuor espagnol, de "vrais" musiciens tziganes de Roumanie se joindront à des instrumentistes venus du monde entier, d'Israël à la Suède en passant par la Chine, pour un bain de musique festif et joyeux.

Peuples disparus peut-être, mais pas sans laisser de traces…

 

Philippe Graffin  -  Directeur artistique de Consonances

 
Edition09